Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Samtosha

 

Dans les Yoga Sutras, Patanjali dit que l'asana (la posture) est une position physique où l'on est parfaitement à l'aise et en harmonie avec soi-même.

On a souvent estimé qu'il s'agissait de postures fixes ou méditatives.

Mais en fait, cette affirmation se rapporte aux conditions variées de flexibilité, d'adaptabilité et de confort que le corps est amené à rencontrer dans le yoga et dans la vie.

Ainsi, font partie de l'asana toutes les postures statiques ou dynamiques du yoga et également les différentes positions que nous expérimentons au quotidien, debout, couché, assis sur une chaise ou au sol.

L'asana concerne donc aussi les mauvais maintiens que l'on connaît jour après jour.

C'est pourquoi le yoga préconise d'observer ces positions du corps et de les corriger.

Cette conscience subtile qui s'installe au niveau physique est à la fois un début et un résultat du yoga.

 

La position debout, privilège de l'être humain

La station debout normale accentue les courbures physiologiques. Elle nécessite une tonicité de base et une certaine souplesse musculaire pour maintenir un équilibre stable. Cette position exige la verticalité du corps et l'horizontalité du regard. Elle nécessite un équilibre musculo-tendineux obtenu grâce à l'action combinée des muscles luttant contre la pesanteur, la tension des ligaments et l'orientation du plateau supérieur du sacrum. 4 éléments majeurs sont mis en jeu : les pieds, les membres inférieurs, le bassin et la colonne vertébrale.

 

Les pieds sont parallèles et un peu écartés, avec un appui bien réparti.

Les jambes sont tendues et verticales, par des petits mouvements d'oscillation avant-arrière et la répartition du poids sur les 2 pieds.

Le bassin, charnière entre les jambes et le rachis, est vertical du fait de la contraction légère des fessiers et de l'ouverture antérieure des hanches.

La colonne vertébrale assume la position verticale grâce à une contraction des fessiers et des abdominaux, ce qui amène une légère rétroversion du bassin et favorise un redressement de la colonne lombaire, puis le relâchement. Les épaules, basses et vers l'arrière, permettent de redresser le segment dorsal, puis de le détendre. L'auto-grandissement, par la poussée du sommet de la tête vers le haut, étire et relâche la partie cervicale. Ce placement garantit une posture détendue.

Le relâchement dans l'attitude aide à prendre conscience de nos positions dans différentes situations, que l'on peut à tout moment modifier. La perception de la verticalité et des mécanismes mis en jeu permet un ajustement à l'instant présent, et cette recherche permanente d'équilibre empêche la rigidité et la fixation de la posture. Cet état d'équilibre ne demande aucun effort mais une attention qui s'exerce dans toutes les directions sans demeurer dans aucune d'elles.

Source

Le concept d'asana

Commenter cet article

marie odile 17/07/2014 11:10

intéressant à relire pour le mettre en pratique tous les jours
la répétition est nécessaire pour moi, pour que cela s'intègre
merci pour ce petit article

Marie-Eve 17/07/2014 12:51

Oui Marie-Odile....et c'est exactement la même chose pour moi ;-)
A demain!