Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par yogalittoral

tumblr_masrxlSo7Q1qepvwgo1_500.jpg

 

 

   

La pratique du yoga peut décupler les effets du travail sur soi. Ce n'est pas une thérapie, mais le yoga est puissamment thérapeutique. Ce n'est ni une médecine douce ni une psychanalyse tranquille, mais la pratique du yoga peut apaiser et redonner de la vitalité.

   

Il redonne de l'espace au corps, accélère la circulation du sang. On porte attention à sa respiration, ce qui va permettre aux muscles d'être mieux oxygénés, de délier les articulations. Durant les postures, les muscles sont sollicités, étirés, ce qui permet de gagner en souplesse et en tonus.

 

Les quelques 1000 postures (appelées asanas) du hatha yoga peuvent ainsi agir sur la flexibilité de la colonne vertébrale. Au final, elles peuvent avoir une action sur les organes, notamment en stimulant le système digestif. La fréquence cardiaque est diminuée. Par ailleurs, une étude de l'hôpital universitaire du Kansas menée en 2010 sur 49 patients a montré que la pratique du yoga avait un impact important sur la régulation du rythme du coeur.

 

Cette discipline peut avoir une influence très positive sur les syndromes liés au stress. Bien souvent dans ce cas, la région du plexus solaire est bloquée, pouvant provoquer des spasmes, maux d'estomac, constipation, etc. En faisant des exercices de respiration, le diaphragme reprend son mouvement de va-et-vient, ce qui entraîne une détente de l'organisme tout entier.

 

La pratique du yoga est bénéfique si vous souffrez de troubles neurologiques. Des personnes atteintes de maladie de Parkinson ou de maladies dégénératives ont en effet vu leur état s'améliorer, a-t-il constaté.

Les bienfaits sur la santé sont multiples : outre les syndromes anxio-dépressifs, le yoga peut également agir sur les troubles du sommeil, les douleurs de toutes origines, etc. 

 

Les exemples d'amélioration sur la santé sont nombreux : une personne qui devait se faire opérer d'une scoliose n'a pas subi d'intervention ; des patients souffrant de dorsalgie ont vu leur état s'améliorer. Mais ces effets positifs ont été obtenus après des années de pratique.

 

Autre effet bénéfique sur le psychisme, lorsque l'on enclenche une démarche psychanalytique, la pratique du yoga peut décupler les effets du travail sur soi. Ça ne guérit pas, ça ne soigne pas, mais ça aide à mieux vivre.

 

On n'aime pas parler du yoga en tant que thérapie, c'est un tout. Chaque individu étant différent, il est donc nécessaire d'adapter sa pratique en fonction de chacun.

 

 

Pascale Santi

 

Article inspiré (et modifié) d'après le journal "LE MONDE" du 23.05.2012

 


Image prise sur le site "Garden of yoga"

 


Commenter cet article