Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par yogalittoral

http://urbanyogaphotographer.com/wp-content/uploads/2012/07/8-Yoga-Light-sig(pp_w900_h600).jpg

Accepter de ne pas savoir et de ne pas pouvoir est un signe de force et de sagesse. Depuis notre enfance, nous vivons dans un monde qui nous a inculqué que si nous n’étions pas devant, nous n’avions que peu de valeur. Alors, pendant notre séance collective de yoga, nous avons les réflexes de faire les mouvements rapidement, de nous étirer jusqu’à trembler et ne plus pouvoir respirer.

Où est l’urgence alors que nous savons que le cours se terminera à la même heure pour tous ? Qu’avons-nous à sauver ? Qui nous dicte nos comportements ? C’est tout simplement l’ego, cette représentation de nous-mêmes que nous prenons pour la réalité. Nous donnons de l’importance à ce que nous pensons être et à ce que l’autre pourra penser de nous.

Au lieu d’habiter notre corps avec la conscience sur notre souffle, nous avons souvent un regard extérieur sur nous-mêmes, un regard pensé. La séance de yoga, avec ses prises de conscience régulières sur nos ressentis physiques, psychiques et émotionnels est un moyen pour réaliser cela. 

Peu à peu, cette conscience expérimentée va déteindre dans notre quotidien. De temps à autre, notre action/pensée sera présence. Autrement dit, l’acteur/penseur que nous sommes sera simultanément observé et éclairé par notre conscience telle une torche. 

C’est l’apprentissage  passionnant de toute une vie que d’apprendre à vivre consciemment. Tout doucement, nous réalisons les instants où nous nous glorifions et ceux où nous nous déprécions intérieurement ou extérieurement de ce que nous croyons être ou en fonction de ce que nous possédons, en nous comparant à l’autre. Ces instants éclairés sont l’occasion de sourire à notre ordinaire humanité et de nous remettre à ouvrage.

Marie-Eve 

03 décembre 2011

Vous pourrez lire un article similaire ICI

 

 

Commenter cet article

Daniel 30/11/2011 15:51


Merci pour cette belle réflexion.  Dans le fond, on doit se souvenir que le yoga n'est pas une compétition.  Le yoga n'est pas une compétition contre les autres.  Le yoga n'est pas
une compétition contre soi-même.


Daniel.

yogalittoral 30/11/2011 18:32



La première recommandation de Patanjali:Ahimsa, car
compétition rime souvent avec dépassement et donc douleur.


Merci Daniel.